• slide-1.jpg

    Bienvenue au
    Golf des Volcans

  • slide-3.jpg

    Bienvenue au
    Golf des Volcans

  • slide-4.jpg

    Bienvenue au
    Golf des Volcans

  • slide-5.jpg

    Bienvenue au
    Golf des Volcans

  • slide-6.jpg

    Bienvenue au
    Golf des Volcans

Green d'hiver ou green d'été? Telle est la question...
Afin de répondre aux diverses interrogations de chacun sur la mise en place des greens d'hiver ou d'été, voici ici les réponses que vous attendiez!

Histoire de gel...
Le gel se produit lorsque la température de l’air devient durablement égale ou inférieure à celle du point de congélation de l’eau, soit 0°c. L’apparition de gelée se traduit par la transformation de l’eau liquide en glace et cela se traduit concrètement par le gel du sol (durcissement) et/ou le gel de la végétation (dépôt de glace et glaciation des feuilles).
Les feuilles des graminées du gazon sont composées d’eau et de cellules qui cassent ou éclatent comme du verre lors de piétinements successifs en période de gel (gelée blanche comprise). 
Marcher simplement sur un gazon gelé, notamment sur des greens, peut causer des dégâts irréparables, en conséquence les tissus foliaires sont abîmés ou détruits.
La réparation du gazon notamment sur les greens, plus fragiles, peut prendre plusieurs semaines, cela se traduit par des gazons peu vigoureux, manquants de densité et sensibles aux maladies. La régénération est d’autant plus longue que la fréquentation et le piétinement sont importants.
De même que jouer sur des greens en cours de dégel, ou gelés en profondeur et non gelés en surface peut aussi engendrer des dégâts très graves. En effet le sol, en surface dégelé, peut bouger sous la pression des pas des joueurs alors que la partie du sol exploitée par les racines est encore gelée et donc fixe.
Il en résulte un cisaillement des racines par effet de mobilité de la couche supérieure sur la couche inférieure. Celle-ci peut entraîner aussi de graves dommages comme la mort du gazon.
Les successions de gel et de dégel du sol peuvent entraîner des déformations des surfaces de jeu très longues et difficiles à récupérer. Le sol en dégelant, agit comme une pâte à modeler, ces déformations qui vont persister pendant de longues semaines rendent le jeu du putting très aléatoire sur les greens.
La période hivernale est très délicate à gérer quant à l’exploitation d’un golf en région montagneuse ou semi-montagneuse. Les prises de décisions concernant le choix de pouvoir ouvrir ou fermer les parcours, jouer les greens d’été ou greens d’hiver sont faîtes à partir d’appréciations de différents paramètres tels que les prévisions météos, les observations (ciel clair dégagé, rayonnement important, température basse le soir sont signes de gel), et de l’expérience.
Ces décisions ne sont pas prises volontairement au détriment des golfeurs, elles sont décidées pour l’ensemble des joueurs pour préserver la qualité du parcours pour la saison à venir et tout le travail effectué en amont par le personnel d’entretien.
Le non-respect de ces décisions ne pourra qu’être préjudiciable à la qualité des parcours, à la motivation du personnel de vouloir bien faire et sera supporté par l’ensemble des joueurs.

En espérant que ces explications rendent nos décisions plus faciles à comprendre, nous restons disponiblesn pour en discuter!

Partagez cette actualité